Ariadna Pujol : teoría y práctica del documental

Accueil / Arts Visuels (AV) / Manifestations AV d’avant 2015 / Ariadna Pujol : teoría y práctica del documental

19-20 janvier 2012 au Colegio de España Cité internationale universitaire de Paris 7E bd Jourdan Paris 14°


Deuxième séance du Séminaire interuniversitaire sur les Arts visuels, animée par Françoise Heitz

Séance organisée par Françoise Heitz (CIRLEP, université Reims), Nancy Berthier (AV, CRIMIC, Paris-Sorbonne) et Monica Guell (SEC, CRIMIC, Paris-Sorbonne), en collaboration avec le Centre d’Etudes Catalanes de Paris-Sorbonne et le Colegio de España

- Jeudi 19 janvier 2012 à 19h30 : Projection du film Aguaviva d’Ariadna Pujol, en présence de la réalisatrice
A l’occasion de la projection sera présenté le livre collectif Diccionario del cine iberoamericano par l’un de ses coordinateurs, Eduardo Rodríguez Merchán

- Vendredi 20 janvier 2012 à 14h30 : séance animée par Françoise Heitz, en présence d’Ariadna Pujol et Brice Castanon

Présentation de la réalisatrice
Ariadna Pujol est une réalisatrice née en 1977, qui a fait ses études en Communication audiovisuelle à l’Université Pompeu Fabra de Barcelone. Elle y découvre le cinéma documentaire avec Ricardo Íscar, professeur dont elle revendique l’influence. Après la réalisation du court-métrage Tiurana (1999), qui connaît un certain succès, elle travaille comme assistante-réalisatrice, puis intègre la troisième session du Master en Documentaire de Création, créé à l’initiative de Jordi Balló, et y développe Aguaviva (2005), qui sort en salles, au moment où elle participe également à l’exposition Erice-Kiarostami.
Ainsi que la présente Brice Castanon, « attentive aux mutations des sociétés contemporaines, à la recherche des lieux et des situations capables de cristalliser certaines tensions, Ariadna Pujol élabore son cinéma à partir d’une relation intime aux autres et aux lieux, cherche à représenter ces moments de transformation dans leur simplicité ou leur complexité, à partir de principes éthiques en phase avec les moyens de production dont elle dispose. »

Résumé du film Aguaviva
Le film raconte la vie d’un petit village aragonais, que le maire a entrepris de repeupler par un appel auprès de familles d’immigrés disposées à s’installer dans le village. On y découvre les portraits croisés des différents groupes communautaires : difficulté des habitants, à différents degrés, pour accepter les nouveaux venus, mais aussi difficultés d’intégration de ces derniers, constitués d’Argentins et de Roumains. Au-delà des questions d’actualité (vieillissement de la population en milieu rural, « immigration choisie »…), le film brosse un portrait tout en finesse et en nuances des personnages avec lesquels Ariadna Pujol a su créer et entretenir un rapport intime privilégié.

Présentation de Brice Castanon
Il est l’auteur d’une thèse intitulée « Le Renouveau du documentaire en Espagne et nouveau réalisme catalan : le Master en Documentation de Création de l’Université Pompeu Fabra (Barcelone) ». Il est actuellement ATER à l’Université de Paris XIII.

Voir article El País sur le film