Le travail du visible Claude Esteban et les arts plastiques

Accueil / Arts Visuels (AV) / Manifestations AV d’avant 2015 / Le travail du visible Claude Esteban et les arts plastiques

10-12 mars 2011
Maison de la recherche Paris-Sorbonne, Colegio de España, Maison de l’Amérique Latine


Le travail du visible
Claude Esteban et les arts plastiques

Université Paris-Sorbonne Paris IV
10-12 mars 2011

Poète avant tout, Claude Esteban (1935-2006) fut aussi essayiste, traducteur, éditeur et professeur à la Sorbonne. Il a consacré une grande partie de ses écrits à l’art et surtout à la peinture, depuis les premiers articles sur ses contemporains, au Mercure de France et à la NRF, jusqu’aux derniers ouvrages sur les peintres classiques, principalement espagnols. Dans ses essais, dans ses poèmes, ainsi qu’au sein de la revue Argile (1973-1981) qu’il fonda chez Maeght, il n’a cessé d’interroger les « images peintes » et les formes sculptées, et de rechercher en elles la présence sensible du monde — « le travail du visible ».

- Comité d’organisation
Paul-Henri Giraud, Araceli Guillaume-Alonso, Xavier Bruel

- Centres de recherche
Centre de recherche sur les mondes ibériques contemporains (CRIMIC EA 2165),
Civilisations et littératures d’Espagne et d’Amérique latine du Moyen Âge aux Lumières (CLEA) et Centre de recherche sur les littératures françaises du XXe siècle

- Lieux

10 et 12 mars
Maison de la Recherche de l’Université Paris-Sorbonne Paris IV
28 rue Serpente, 75006 Paris, Métro Saint-Michel ou Odéon

11 mars dans la journée
Colegio de España
7 E, boulevard Jourdan, 75014 Paris, RER Cité Universitaire

11 mars en soirée
Maison de l’Amérique latine
217, boulevard Saint-Germain, 75007 Paris, métro Solférino ou Rue du Bac

Image : Pablo Palazuelo, Smara IV, 1969