Etude de la catastrophe. Pour une approche diachronique – 6 juin 2011

Accueil / Histoire et Cultures des Mondes Ibériques (IBERHIS) / Manifestations IBERHIS d’avant 2015 / Etude de la catastrophe. Pour une approche diachronique – 6 juin 2011

ED4 : Civilisations, cultures, littératures et sociétés
CLEA (Civilisations et Littératures d’Espagne et d’Amérique
du Moyen Âge aux Lumières)
En collaboration avec IBERHIS : HISTOIRE ET CULTURES IBERIQUES

JOURNEE D ETUDES DU 6 JUIN 2010
SALLE 23 Institut hispanique (31 rue Gay Lussac)

Thématique de la journée d’étude
« ETUDE DE LA CATASTROPHE /POUR UNE APPROCHE DIACHRONIQUE »

Les catastrophes naturelles et/ou humaines plongent la société touchée dans un état de crise qui se décline selon des modalités assez semblables : tout d’abord sidération, épouvante, déploration, horreur devant un spectacle inouï, monstrueux ; puis il s’agit de « comprendre » interpréter, donner du sens à ce qui est d’abord apparu d’une incompréhensible violence, parfois hallucinatoire.

Tous les textes qui relatent une soudaine et terrifiante destruction ou disparition font aussi part d’éléments informatifs qui participent de l’action humaine dans la post crise : réparation, récupération, expiation, correction, prévision etc…

Dans un troisième temps, une fois le choc passé, peut alors s’élaborer un ensemble d’attitudes ou de pratiques « réactives » de projection, d’amnésie peut être salutaire.

Peut-on penser la crise cataclysmique comme un fil qui lie l’histoire des hommes et qui permet de mieux comprendre les mécanismes profonds de la vie collective et individuelle que le drame mettrait à nu pour un moment ? Quel bénéfice l’historien peut-il tirer d’une analyse diachronique de ce type de documentation ? C’est à ces questions que dans le cadre de notre journée d’études qui réunit des chercheurs travaillant sur des périodes différentes, nous tenterons d’embaucher quelques réponses, en prenant le temps de la discussion et de la critique.

MATINEE
10h accueil et ouverture de la journée d’étude

10h15 Aurora Díez Canedo (Instituto de Investigaciones Filológicas, UNAM, Mexico) : Un desastre en Santiago de Guatemala en 1541

10h45 Clotilde Jacquelard (CLEA Université Paris Sorbonne) : Une double catastrophe : les premiers martyrs au Japon 1597

11h 15 -11h45 Louise Bénat Tachot (CLEA Université Paris Sorbonne) Le livre des naufrages de la HGNI de Fernández de Oviedo : pour une lecture plurielle du naufrage

12h.00 –12h30. Liz Antesana (CLEA doctorante Université Paris Sorbonne) : Consecuencias cataclísmicas de la expulsión de los jesuitas:el caso de los moxos

12h-13.00 discussion

APRES MIDI

14h 00-14h30 Miguel Rodriguez (IBERHIS- Université Paris Sorbonne) : El temblor del 7 de junio de 1911 en México

14h30-15h Jean Henri Madeleine (doctorant Université Paris Est) : La mort de Sandino : cataclysme ou épiphanie ?

15h-15h30h Nejma Kermele (Université de Pau) : La mort de Tupac Amaru : un cataclysme .

15h30.16h00 Lucile Pasquet (doctorante CLEA Université Paris Sorbonne) Etude et valeur des “las señales” dans les chroniques indigènes de Nouvelle Espagne

16h-16h30 discussion