Colloque organisé du 9 et 10 Juin 2011 à Paris (Maison des sciences de l’homme et Fondation Suger)


LES SYMBOLES DE LA NATION

Date du colloque : 9 et 10 Juin 2011
Sièges du colloque : Maison Suger (Fondation des Sciences de l’Homme) et Maison de la Recherche (Université Paris IV-Sorbonne), à Paris
Coordinateurs : Maitane Ostolaza, Santiago de Pablo et Enric Porqueres
Langues du colloque : anglais, français et espagnol

PDF - 261.5 ko
Programme du colloque

Présentation :
Les symboles accompagnent le fait national et contribuent à enraciner la nation dans les imaginations des populations. Ces cadres de l’action politique seront appréhendés en liaison avec les contextes historiques qui sont les leurs, mais aussi à partir de certaines récurrences qui transcendent ceux-ci. La référence structurante à un Etat, existant ou souhaité, propre aux mouvements nationalistes, apparaîtra ainsi recadrée dans un univers symbolique ouvert à d’autres registres de sens, tel la parenté ou la religion et ses transcendances. Notre approche sera comparative, comprenant des contextes européens (France, Espagne, Allemagne, espaces balkaniques) et non européens (Argentine, Brésil, Mexique, Inde, Irak, Congo), et devrait susciter des interrogations sur les bases mêmes de la construction nationale. À partir des cas précis qui puisent dans des référents symboliques parfois opposés, une attention particulière sera accordée à deux dimensions pouvant éclairer les modes d’articulation entre certains thèmes de la construction du sujet national et ses variantes. D’une part, il sera question des usages politiques des symboles nationaux dans des contextes sociaux variables. D’autre part, la symbolique nationale sera comprise en tant que système plus ou moins clos d’items qui obéissent à une structure. Le corpus symbolique ainsi analysé devrait prendre de la sorte un nouveau sens. Le dialogue entre les deux moments analytiques privilégiés devrait permettre de ne pas négliger les forts contrastes existant parmi les contextes nationalistes tout en mettant en avant la tendance vers la cohérence de ces modes de classification que sont les symboles nationaux.

Liste des intervenants :

Miguel Rodriguez (Université Paris IV-Sorbonne) :
« Christianisme, catholicité et symboles nationaux »

David Marcilhacy (Université Paris IV-Sorbonne) :
« L’Exposition Ibéro-Américaine de Séville de 1929 : La recomposition symbolique de l’empire hispanique dans l’Espagne post-coloniale »

Maitane Ostolaza (Université Paris IV-Sorbonne) :
« L’Ecole : lieu de transmission des symboles nationaux ou symbole elle-même ? »

Enric Porqueres (IIAC-LAIOS-EHESS, Paris) :
« Du sang au sol : les équilibres instables des symboles de la nation »

Osham Dawod (CNRS, IIAC-LAIOS, Paris) : « Changer de symboles et négocier le sacré en
terre d’Islam, quelques cas du Moyen-Orient »

Marie-Vic Ozouf (EHESS, Paris) : « Les « nationalités secondaires » et leurs symboles en
France (1830-1950) »

Afrânio García (EHESS, Paris) : « La littérature et la valorisation du métissage comme
symbole de la nation au Brésil ( 1920 – 1960) »

Jean-François Gossiaux (IIAC-LAIOS-EHESS, Paris) :
« Etre ou ne pas être, en avoir ou pas : la Macédoine comme nation ».

Véronique Bénéi (IIAC-LAIOS-EHESS, London School of Economics) : ’Un symbole peut
en cacher un autre’ : National-hindouisme et construction de la nation dans les écoles
de l’Inde de l’Ouest (Maharashtra) » ?

Esteban Buch (EHESS) : « Les hymnes nationaux, un genre et ses usages »

Patrice Yengo (MSH-CNRS) :
« Ancestralisation » nationale du colonisateur : le retour des Restes funéraires de Savorgnan de Brazza au Congo »

Jesús Casquete (Université du Pays Basque) :
« Totalitarianism and martyrdom in Nacional Socialism”

José Luis La Granja (Université du Pays Basque) :
« Sabino Arana : de creador de los símbolos de la nación vasca a símbolo del nacionalismo vasco »

Ludger Mees (Université du Pays Basque) :
« José Antonio Aguirre : The Shape of a Basque National Hero and a Human Lieu de Mémoire »

Leyre Arrieta (Université du Pays Basque) :
« Música y simbolismo : tres melodías para el nacionalismo vasco »

Santiago de Pablo-Virginia Maturana (Université du Pays Basque) :
« Euskadi Nafarroa da : El reino de Navarra, ¿embrión de la nación vasca ? »