Violence et politique pendant la transition espagnole (1975-1982)

Accueil / Histoire et Cultures des Mondes Ibériques (IBERHIS) / Manifestations IBERHIS d’avant 2015 / Violence et politique pendant la transition espagnole (1975-1982)

Vendredi 20 janvier 10h30 Institut hispanique salle Delpy


Conférence de Sophie Baby, maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Bourgogne
En collaboration avec la préparation CAPES-Agrégation de l’UFR Etudes ibériques et latino-américaines de Paris-Sorbonne et le Master MCI de l’UFR LEA de Paris-Sorbonne .
A l’encontre des représentations mythiques véhiculées autour de la transition espagnole à la démocratie, qui en font un processus par essence pacifique, nos recherches démontrent l’existence d’un cycle de violences contestataires et répressives propre à la période. Il s’agira dans cette conférence d’en présenter les principales caractéristiques et de s’interroger sur leur impact sur le processus de démocratisation. Quel sens donner alors à cette représentation persistante de la transition comme pacifique ?
Ancienne élève de l’ENS, agrégée et docteur en histoire, ancienne membre de la Casa de Velázquez, Sophie Baby est maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Bourgogne (Centre Georges Chevrier, UMR 5605 – membre associée de l’UMR IRICE). Spécialiste de l’Espagne contemporaine, elle est l’auteur d’une thèse intitulée « Violence et politique dans la transition démocratique espagnole (1975-1982) ». Ses recherches interrogent la place de la violence politique dans nos démocraties contemporaines et les enjeux de mémoire qu’elle véhicule, en particulier dans l’espace ibéro-américain. Elle a publié divers articles sur ces questions et a codirigé l’ouvrage Violencia y transiciones políticas a finales del siglo XX. Europa del Sur-América latina, Madrid, Casa de Velázquez, 2009.