Reflexions psychanalytiques sur la catastrophe : Pièges-à-jeunes par Geneviève Morel (Psychanalyste Paris)

Accueil / Littérature et psychanalyse hispaniques (LPH 1990-2014) / Manifestations LPH d’avant 2015 / Reflexions psychanalytiques sur la catastrophe : Pièges-à-jeunes par Geneviève Morel (Psychanalyste Paris)

Vendredi 23 mai 2014, Institut hispanique

Salle Carlos Serrano, 15h30-17h30


Geneviève MOREL : Pièges-à-jeunes

La jeunesse est un âge susceptible d’actes catastrophiques qui surviennent sans que rien n’ait semblé les annoncer. J’appellerai « pièges-à-jeunes » diverses manières de basculer d’une rêverie « normale » à des actes hors-la-loi ou à un comportement préjudiciable. Certains de ces pièges-à-jeunes sont caractéristiques de notre époque : la fascination par l’image, lorsqu’elle est désormais multipliée de façon exponentielle par les réseaux sociaux (cf. The Bling Ring, Sofia Coppola, 2013) ou la croyance naïve au mythe néolibéral du plaisir pur (cf. The Spring Breakers, Harmony Korine, 2012). Mais d’autres sont aussi vieux que le monde : vous pouvez en effet toujours faire confiance aux bons vieux fantasmes pour vous piéger efficacement.

Geneviève Morel est une psychanalyste française, docteur en psychologie clinique et psychopathologie (Anthropologie psychanalytique à Paris VII). Présidente de Savoirs et clinique (Association pour la formation permanente en psychanalyse), à Paris et à Lille.
Membre du CRIMIC, elle a organisé, avec Sadi Lakhdari, de nombreux colloques au sein de l’équipe