Première journée doctorale du CRIMIC, Paris-Sorbonne (CRITIC)

Accueil / Évènement / Première journée doctorale du CRIMIC, Paris-Sorbonne (CRITIC)

Axe(s) : Le laboratoire doctoral : CRITIC

4 novembre 2016 | Toute la journée

 

Pour consulter la version PDF du programme, cliquez ici.

 

 

PROGRAMME

 

9h

Ouverture de la journée par Nancy Berthier, directrice du CRIMIC
Mot de bienvenue du CRITIC, par Mercedes Álvarez San Román

 

9h15

Conférence inaugurale
Frances Negrón-Muntaner, Professeure à l’Université de Columbia
« Como Don Quijote en mi Peregrinaje » : Arturo Alfonso Schomburg y los Estudios Afro Hispánicos 

 

10h45 – Pause café

11h – 12h

1ère table ronde : Repenser l’Espagne à partir des années 50
Modérateur : Karim Joutet

Marguerite Azcona (AV) : Madrid dans les années 50 : construction d’un imaginaire cinématographique de la modernité
Audrey Peyrony (SEC) : La presse satirique en Catalogne : spécificités et enjeux (1970-1982)
Sara Alvarez Pérez (IBERHIS) : Analyse critique du discours politique en Espagne (1982-2004) : l’instrumentalisation de la violence terroriste

  

12h – 13h

2ème table ronde : Interroger le processus de création
Modérateur : David Jurado

Victoria Ríos Castaño (SAL) : Le métier de l’écrivain. L’œil du créateur sur sa fiction : les cas de Julio Cortázar, Gabriel García Márquez et Mario Vargas Llosa
Victor Villegas (AV) : La représentation des jeunes à travers le processus photographique dans des aires urbaines de Mexico, à travers deux preuves
Aina López (SEC) : Typologie des démarches linguistiques de l’écrivain face au plurilinguisme : écrire dans diverses langues, s’auto-traduire et traduire les langues inventées

 

13h – 14h30 – Pause déjeuner

 

14h30 – 15h30

3ème table ronde : Un regard critique sur le monde hispanique et lusophone
Modératrice : Irina Enache Vic

Gerardo Perfors-Barradas (IBERHIS) : Migrants mexicains et brésiliens en Europe : diversité sexuelle, histoire orale et mondialisation
Adilson Fernando Franzin (EL) : L’univers romanesque mozambicain : les limites entre fiction et histoire
Andréa Martínez-Chauvin (PIAL) : La cosmogonie de Vicente Aleixandre (1928-1944), au regard de José María Hinojosa, Juan Larrea et Joan Miró
Anne Chauvigné (AV) : Les arts visuels dans l’enseignement de l’espagnol, approches théoriques et études de cas

15h30 – 16h30

4ème table ronde : La thèse, une expérience vécue
Modérateur : Alejandro Izquierdo

Natalia Núñez Bargueño (IBERHIS) : CRITIC à l’international : l’expérience du système états-unien
Evelyne Coutel (AV) : L’élaboration du plan de thèse : quelques pistes et suggestions
Paul Baudry (LCPH, PIAL) : La soutenance de thèse : un exercice formel de l’informel

 

16h30 – 17h – Pause café

 

17h

Conférence de clôture, en collaboration avec le séminaire IBERHIS
Víctor Hugo Acuña Ortega, Professeur à l’Université du Costa Rica:
Memorias de la guerra de 1855-1857 contra el filibustero William Walker en Nicaragua, Costa Rica y Estados Unidos: un intento de historia cruzada (siglos XIX-XXI)

 

 

FRANCES NEGRÓN-MUNTANER

Frances Negrón-Muntaner est Professeure à l’Université de Columbia (États-Unis), où elle a été directrice du Center for the Study of Ethnicity and Race. Elle a publié, entre autres, Boricua Pop: Puerto Ricans and the Latinization of American Culture et est à l’origine de Puerto Rican Jam: Rethinking Nationalism and Colonialism ou bien None of the Above: Puerto Ricans in the Global Era. Parallèlement à son travail de recherche, Negrón-Muntaner a développé une carrière comme cinéaste. Elle a réalisé AIDS in the Barrio, Brincando el charco: Portrait of a Puerto Rican et War in Guam. Cette intense activité, qui inclut une participation active dans les médias, lui a valu de nombreuses reconnaissances, dont celle d’être considérée comme une des « 100 Most Influential Hispanics », selon la revue Hispanic Business.

  

VÍCTOR HUGO ACUÑA ORTEGA

Víctor Hugo Acuña Ortega est Professeur émérite à l’Université du Costa Rica (UCR, San José). Étudiant à l’EHESS et Docteur en Histoire à l’Université Paris-Sorbonne, il a ensuite exercé depuis 1978 dans le département d’Histoire de la UCR et a été directeur de son Centre de Recherches Historiques. Il a également coordonné plusieurs programmes de recherche sur l’Amérique Centrale et a été professeur invité dans de nombreux pays en Amérique Latine, en Europe et aux États-Unis. Parmi ses publications, il est le coordinateur du 4ème volume de la Historia General de Centroamérica (1993). Les derniers titres qu’il a dirigés ou publiés sont : Filibusterismo y Destino Manifiesto en las Américas (2010) et Centroamérica: Filibusteros, estados, imperios y memorias (2014).

 

Cellule organisatrice de la journée :
Mercedes Álvarez San Román, Karim Joutet, David Jurado, Natalia Núñez Bargueño.

En collaboration avec David Marcilhacy (séminaire IBERHIS).

 

Première journée doctorale du CRIMIC, Paris-Sorbonne (CRITIC)

Chargement de la carte…