Pere Gimferrer par Marie-Claire Zimmermann

Vendredi 14 février 2014, de 17 h à 19 h, salle 13
Institut d’Études ibériques et latino-américaines
31, rue Gay-Lussac 75 005 Paris


Lors de la prochaine séance du séminaire interuniversitaire CRIMIC / PIAL
nous écouterons

Marie-Claire Zimmermann (Professeur émérite, Paris-Sorbonne) évoquer

Pere Gimferrer, poète entre deux langues :

Dans son oeuvre poétique, Pere Gimferrer (né en 1945 à Barcelone) utilise deux langues, d’abord le castillan, entre 1962 et 1969, sous le franquisme, cette « impostura » qui tente de condamner au silence la langue catalane -une catastrophe historique- puis le catalan entre 1970 et 2001, le castillan à nouveau entre 2006 et 2011. Durant tout ce temps, Gimferrer n’a cessé d’écrire des essais sur l’art et sur la poésie dans l’une et l’autre langues ; il est également un excellent traducteur et il pratique l’ autotraduction. Cette œuvre poétique se fonde sur la nécessité d’un perpétuel renouvellement des formes, tout en reprenant des chemins ontologiques nourriciers : elle célèbre la beauté et la gloire des corps amoureux, la victoire de l’instant sur la mort, la réflexion sur la poésie, la multiplicité des cultures et des langues auxquelles le poète aura plus que jamais recours par l’emploi des citations et des épigraphes. La métaphore est l’une des figures majeures de l’écriture, mais la parole passe tout autant par la littéralité, la concision familière des définitions. L’introduction à cet exposé consistera en la présentation d’une méthode de lecture du texte poétique, soumise bien entendu au débat.

Marie-Claire ZIMMERMANN

PDF - 294.8 ko