María Zambrano, la tumba de Antígona

Accueil / / María Zambrano, la tumba de Antígona

Camille Lacau St Guily


Axe(s) : IBERHIS, PIAL

Auteur : Camille Lacau St Guily

Collection : CNED

Discipline : Littérature

Résumé : La tumba de Antígona détone par son hybridité intrinsèque, à la fois philosophique, poétique et tragique. La puissance de ce texte singulier dans l’œuvre philosophique de María Zambrano, qu’éclairent ses autres « essais » relatifs à la figure mythique d’Antigone, vient sans doute de son caractère de manifeste, en faveur d’une métaphysique incarnée, d’un logos poétique, musical, présocratique et post-ortéguien. Par le choix du théâtre, elle encharne sa « Raison poétique ». Zambrano y manifeste, en outre, la nécessité vitale de refuser la mort tragique que Sophocle impose à Antigone, dans sa tragédie éponyme. « Erreur ! », s’écrie Zambrano. Depuis son exil, loin de sa terre natale, l’Espagne, alors emmurée dans la dictature franquiste, Zambrano donne la parole aux vaincus, à ceux que l’on croyait morts. L’histoire de son Antigone sera celle de sa renaissance. Son Antigone, hétérodoxe, sera chrétienne – une figure mariale, christique même –, mais résistante et engagée.

Sur le même thème