Saer, une écriture de la contrainte

Pénélope Laurent (Doctorante de l’Université de Paris IV)

Ma communication parlait des diverses contraintes qui influencent l’écriture de Saer dans l’ensemble de son oeuvre. J’ai essayé de montrer que la contrainte est perçue dès qu’est prononcé un discours positif, et que Saer, pour s’y opposer, produit un discours négatif, proposant comme unique certitude l’incertitude du réel, lui premettant de dénoncer la contrainte sans pour autant tomber dans le piège d’offrir à son tour au lecteur un discours contraignant, mais au contraire en ouvrant son espace de liberté à travers l’expérience esthétique.
Lire l’article dans les Cahiers du SAL