Réécritures et trans-généricités