Pénélope Laurent, Paris IV

Lire l’article dans les Cahiers du SAL