Christine Maurin, Université de Valenciennes