Traduire quelque chose qui n’existe pas. La création linguistique et la traduction des langues inventées dans la littérature

Accueil / Études catalanes (EC) / Traduire quelque chose qui n’existe pas. La création linguistique et la traduction des langues inventées dans la littérature

LÓPEZ MONTAGUT, Aina


La soutenance de la thèse intitulée «Traduire quelque chose qui n’existe pas. La création linguistique et la traduction des langues inventées dans la littérature », sous la direction de Mònica Güell, s’est tenue le

14 mars 2020

à Sorbonne Université

Amphithéâtre Milne Edwards

Le jury était composé de :

Mme Montserrat BACARDÍ, Profesora titular, Universitat Autònoma de Barcelona (rapporteur du jury)

M. Éric BEAUMATIN, Professeur des universités, Université Sorbonne Nouvelle -Paris 3

Mme Mònica GÜELL, Professeure des universités, Université Sorbonne Université (directrice de thèse)

M. Christian LAGARDE, Professeur des universités émérite, Université de Perpignan via Domitia (rapporteur du jury)

Mme Corinne MENCÉ-CASTER, Professeur des universités, Université Sorbonne Université (présidente du jury).