De Sonetos a la rosa à Sonnets à la rose ou « l’expression de la liberté contrainte »

Accueil / Évènement / De Sonetos a la rosa à Sonnets à la rose ou « l’expression de la liberté contrainte »

Axe(s) : LALE, PIAL

8 octobre 2021 | 16h00 à 18h00

: Salle Delpy, Institut d’Études Ibériques et Latino-américaines, Sorbonne Université | voir le plan



De Sonetos a la rosa à Sonnets à la rose ou « l’expression de la liberté contrainte » est la réponse sonnettistique du poète Jaime Siles et de son traducteur Henry Gil au confinement. Du 5 avril au 7 mai 2020, le poète ne pouvant, à cause du covid-19, comme la plupart d’entre nous, sortir de chez lui, s’est alors mis à écrire, jour après jour et sans interruption, une suite de sonnets – 111 en tout – sur le célèbre topos de la Rose, qu’il envoya par internet, quotidiennement et au fur et à mesure de leur création, à son traducteur Henry Gil, qui les lui renvoyait presque aussitôt traduits, toujours dans la journée même, avant d’en recevoir d’autres, et ce, durant presque toute la période finale du premier confinement. Les versions françaises se devaient de respecter le mètre français équivalent (le décasyllabe pour el endecasílabo) et de se montrer les plus accueillantes possibles quand les rimes, assonances ou contre-assonances venaient à elles. C’est de cette expérience, du contenu de ce livre encore inédit, de la signification de la rose qui est et qui n’est pas, qui est une, toutes et, en même temps, aucune – fleur-signe toujours à l’intersection de multiples intertextualités – et de ses circonstances si particulières d’écriture, fondées sur la contrainte choisie (forme sonnettistique et temps imparti pour la création et la traduction) qu’Henry Gil souhaite parler tout en dévoilant certains de ces sonnets originaux et leur version française qui n’est autre que leur écho transposé dans un acte poétique proche d’une traduction quasi simultanée.

 

 

Henry Gil, Professeur émérite de l’Université de Paris Est Marne-la-Vallée (Université Gustave Eiffel), est l’auteur d’un essai : La poésie de Jaime Siles. Langage, ontologie et esthétique (Éditions ENS, Col. Signes, 2014) et a publié la traduction de trois recueils silésiens : Hymnes tardifs (Éditions Circé, 2003), Sémaphores, sémaphores (Col. Celis, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2013) et Actes de parole (Col. Passerelles en Poésie, Éditions Paradigmes, 2018). Enfin, il fera paraître en janvier-février 2022, aux éditions Olé Libros (Valencia), une étude intitulée Pasos y repasos por la obra poética de Jaime Siles (1969-2019).

 

 

Auteur d’une œuvre internationalement connue, Jaime Siles est considéré en Espagne comme l’un des grands noms de la poésie contemporaine et l’un des principaux représentants du mouvement poétique des « novísimos ». Cet universitaire qui a une chaire de philologie classique à l’Université de Valence, est non seulement poète mais également linguiste, épigraphiste, essayiste et traducteur de neuf langues différentes. Ses essais traitent de l’Antiquité gréco-latine, de la poésie espagnole, baroque ou contemporaine, de différentes poésies étrangères et du théâtre. Quant à son œuvre poétique, plusieurs fois primée, elle s’étend sur cinquante ans et compte à ce jour dix-sept livres publiés entre 1969 et 2019, qui sont Génesis de la luz, Biografía sola, Canon, Alegoría, Música de agua, Poemas al revés, Columnae, El Gliptodonte, Semáforos, semáforos, Himnos tardíos, Pasos en la nieve, Actos de habla, Colección de tapices, Desnudos y acuarelas, Horas extra, Galería de rara antigüedad, Arquitectura oblicua. En 2011, est paru, chez Cátedra Letras Hispánicas, Cenotafio, Antología poética (1969-2009), Edición de Sergio Arlandis.

De Sonetos a la rosa à Sonnets à la rose  ou « l’expression de la liberté contrainte »

Chargement de la carte…