19 mai 2017
  9h00 à 18h00
  Salle 236, École normale supérieure
Axe.s : PIAL
▸ Activité culturelle, Journée d’étude

Co-organisation : Armando VALDÉS-ZAMORA, IMAGER EA 3958 (UPEC), Laurence BREYSSE-CHANET, CRIMIC EA 2561 (Université Paris-Sorbonne) et Roland BÉHAR, LILA (ENS), avec la participation de l’Institut des Amériques.

En 1966 est publié à Cuba Paradiso, le premier roman de José Lezama Lima. Ce n’est qu’en 1977, un an après sa mort, que paraissent le roman Oppiano Licario et le recueil de poèmes Fragmentos a su imán. «Voyageur immobile», il a fait confluer vers Trocadero, 162 le monde entier par son imagination « surabondante », a été reconnu rapidement par la critique française, puis traduit, soutenu à Paris depuis ses lointaines terrasses de la vie par Severo Sarduy et Julio Cortázar. Mais quelles œuvres françaises importaient à José Lezama Lima, pour quelles empreintes ? Comment les Français les ont-ils reçues ? Sept ans après le colloque « Gravitaciones en torno a la obra poética de José Lezama Lima » co-organisé par plusieurs universités françaises (Université Paris-Sorbonne, CRIMIC et CRLC, UMLV) et l’Institut Cervantès de Paris, nous souhaitons maintenant par ces dix interventions interroger la relation de l’écrivain cubain avec la France, à travers trois aspects entrecroisés : la France dans sa pensée et son écriture, la traduction et l’édition de son œuvre, et les spécificités de sa réception critique en France.

Programme téléchargeable ci-joint.

Chargement de la carte…
© 2015-2022 CRIMIC | Mentions légales | Propulsé par Suite

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?