L’altérité en scène

Accueil / Évènement / L’altérité en scène

Axe(s) : Le laboratoire doctoral : CRITIC, EL

15 octobre 2021 | 10h00 à 18h00

: Institut d’Études Ibériques et Latino-américaines, Sorbonne Université | voir le plan



Lien Zoom : https://us02web.zoom.us/j/87431034292

ID de réunion : 874 3103 4292 

Table 1 : L’Altérité dans la fiction littéraire (10h-12h), salle Carlos Serrano

 

Modératrice : Véronique Bonnet, maître de conférences en littératures francophones, Université Sorbonne Paris Nord

 

Figuration de la barbarie dans la fiction de Maria Firmina dos Reis

Jessica Assard, doctorante à Sorbonne Université

La production littéraire de Maria Firmina dos Reis (Brésil, 1822 – 1917) adopte un ton ouvertement abolitionniste pour dénoncer le traitement inhumain infligé aux Africains victimes de la traite négrière et de l’esclavage. Il sera question de montrer comment s’opère la critique de la barbarie des agents de ce commerce à partir du point de vue de l’esclave dans le roman Úrsula (1859) et la nouvelle A escrava (1887).

 

Traduire Monénembo et Mabanckou au Brésil : que faire des « clichés » ?

Mirella Botaro, doctorante à Sorbonne Université

Le cliché est en général à bannir de la littérature. On dit de lui qu’il appauvrit et simplifie l’Autre et, ce faisant, encombre le travail du traducteur de « dévoiler » cet Autre pleinement. Je propose une réflexion sur son usage dans Pelourinho (1995) et Verre Cassé (2005), romans de Tierno Monénembo et Alain Mabanckou respectivement, dans la perspective de leur traduction au Brésil. Qu’arrive-t-il aux images figées du « Brésil » et de l’« Afrique » lorsqu’on les déplace de la « francophonie » à la « lusophonie » brésilienne ?

 

Les littératures africaines ont-elles besoin de l’altérité pour exister aux yeux du monde ?

Xavier Garnier, professeur de littératures française et francophones à l’université Sorbonne Nouvelle – Paris 3.

Interroger l’Afrique au prisme de la notion d’altérité nous amènera à revenir sur la façon dont les études postcoloniales ont, par leur critique de la mise en image de soi et des autres, préparé le tournant écopoétique des littératures africaines.

 

 

PAUSE DÉJEUNER

 

 

Table 2 : L’Altérité en mouvement : humains et non humains en exposition (14h-15h45), salle Carlos Serrano

 

Modérateur : Michel Riaudel, professeur études lusophones à Sorbonne Université

 

Exibição de seres humanos na Exposição Colonial Portuguesa (1934): história, contexto e dilemas éticos.

Patrícia Ferraz de Matos, investigadora auxiliar no Instituto de Ciências Sociais (ICS), Universidade de Lisboa.

Nesta apresentação será feita uma análise da Exposição Colonial Portuguesa, realizada no Porto em 1934, destacando o fenómeno da exibição de seres humanos então frequente neste tipo de eventos. A análise parte do contexto histórico (nacional e internacional) deste fenómeno, e suas implicações, e discute posteriormente os resquícios desta e de outras exposições, nomeadamente em espaços públicos, assim como algumas instigações éticas e científicas.

 

Jacques Huber : produção artística de um botânico transnacional

Nelson Sanjad, Musée Goeldi, Belém, Pará, Brésil

Jacques Huber é um botânico que viveu na Suíça, na França e no Brasil. Proponho uma análise de sua obra (científica e artística, pois trata-se também de um excelente fotógrafo) em perspectiva transacional, isto é, a partir de experiências de vida em diversos países e línguas, sob diversas influências intelectuais. Suas viagens, participações em exposições internacionais mas também algumas de suas “fotografias etnográficas” demonstram um encontro com o Outro nem sempre preconceituoso, estereotipado ou hierárquico, mas algumas vezes permeado de empatia.

 

Table 3 : Les représentations de l’Autre et l’invention de l’Ailleurs (16h-17h45), salle Delpy

 

Modératrice : Maria-Benedita Basto, maître de conférences en études lusophones à Sorbonne Université

 

La revue Le Tour du Monde (1860-1914) et la « redécouverte » de l’Amazonie en France

Nataly Jollant, post-doctorante, Sorbonne Université.

Au cours du XIXe siècle, les revues de vulgarisation scientifique sont devenues des supports incontournables pour la diffusion d’informations sur l’Amazonie. Ainsi, elles ont participé à la « redécouverte » de la région en France. Parmi les périodiques les plus populaires dans ce pays, se trouvait la revue Le Tour du Monde. C’est pourquoi l’analyse des images véhiculées dans cette revue peut apporter un éclairage intéressant sur les enjeux culturels, politiques et scientifiques qui conjugués, allaient servir à la construction discursive de l’Amazonie en Europe.

 

Identidades inscritas nos corpos: o espetáculo « A Invenção do Nordeste », do Grupo Carmin (BR)

Juliana Coelho de Souza Ladeira, pós-doutoranda, Universidade de São Paulo / FAPESP.

Em “A Invenção do Nordeste” do Grupo Carmin, o espectador se confronta com um exercício cênico contínuo de elaboração do que seria o “autêntico nordestino”. Os atores empregam seus corpos, vozes e um conjunto de elementos cênicos para tentarem dar uma forma concreta a essa figura. Assim, eles acabam por materializar em cena conceitos abstratos e complexos, aproximando-os do público, num jogo repleto de humor, auto-ironia e relatos auto-biográficos.

 

Algumas considerações em torno do espetáculo « A Invenção do Nordeste »

Quitéria Kelly, actrice et metteuse en scène du spectacle « A Invenção do Nordeste »

A intervenção de Quitéria Kelly versará sobre as motivações que levaram o grupo Carmin a criar o espetáculo, além de comentar a recepção do mesmo nas diferentes regiões do país.

 

L'altérité en scène

Chargement de la carte…