Barcelona 70’s Antifranquisme & contreculture

Accueil / Évènement / Barcelona 70’s Antifranquisme & contreculture

Axe(s) : AV, EC

21 mars 2019 au 23 mars 2019 | Toute la journée

Organisation :

Nancy Berthier, Monica Güell, Jacques Terrasa (CRIMIC Sorbonne Université)

Comité scientifique:

Denise Boyer (Sorbonne Université), Zoraida Carandell (Université Paris-Nanterre), Enric Gallén (Universitat Pompeu Fabra), Román Gubern (Universitat de Barcelona), Stéphane Michonneau (Université de Lille-III), Isabel Valverde (Universitat Pompeu Fabra)

Programme Barcelona 70’s 

 

A la suite du colloque international « La Barcelone des sixties, entre Caputxinada & Gauche divine », qui s’est tenu en Sorbonne en mars 2016, le CRIMIC poursuit sa réflexion autour de la ligne thématique consacrée aux imaginaires du territoire, dans le cadre de l’axe transversal « Penser la capitalité ». Placée sous le signe de l’antifranquisme et de la contreculture, cette nouvelle manifestation scientifique est centrée sur la décennie suivante, les seventies, entre tardofranquisme et début de la transition. En effet, dans les dernières années du franquisme, Barcelone est la ville d’Espagne qui incarne le mieux l’opposition à une dictature doublement honnie des Catalans. Comme dans le reste du pays, cela est dû d’abord à l’absence de libertés démocratiques, dans une région traditionnellement ouverte sur l’Europe, et qui supporte mal le joug imposé par Madrid, alors qu’elle n’est qu’à deux heures de voiture de Perpignan, ville où se précipitent les Barcelonais pour y « consommer » tous ces films interdits au Sud des Pyrénées. Ensuite, le rejet de la dictature est lié chez les Catalans à cette langue et cette tradition différentes de celles du reste de l’Espagne – l’outil linguistique étant devenu, tout particulièrement depuis une dizaine d’années avec l’avènement de la nova cancó, un outil de revendication politique. La Barcelone des seventies est un carrefour, ouvert aux êtres et aux cultures qui y trouvent toujours un accueil favorable, pour peu que ces nouveaux venus ne s’y installent pas avec un sentiment de supériorité, notamment linguistique, comme c’était le cas pour certaines élites castillanes. Car c’est Paris qui fascine à l’époque les Barcelonais : le Paris de la Nouvelle vague ou des révoltes de mai 1968 ; le Paris des intellectuels, comme Barthes ou Foucault ; le Paris des contrecultures qui, venues d’outre-Atlantique, ont transité par la capitale française ; le Paris du Dernier Tango ; celui aussi d’une jeunesse qui s’embarque au port de Barcelone pour rejoindre les paradis artificiels d’Ibiza… Près de dix ans avant Madrid, Barcelone est au début des années 1970 le lieu d’une effervescence créatrice aussi intéressante que celle de la future movida madrilène. Mais à une différence près : l’engagement antifranquiste, qui fédère encore toutes ces mouvances (rock, design, BD, photographie, arts plastiques, théâtre…), perdurera au-delà de la décennie des années soixante-dix.

 

Le colloque international, qui se déroulera sur 3 jours, réunira des chercheurs autour des divers aspects de cette réalité multiple, tant sur le plan historique que littéraire (roman, théâtre, poésie) et artistique (photographie, cinéma, arts plastiques). Ces regards croisés permettront d’interroger de manière pluridisciplinaire la vie foisonnante de ces années de changements qui renouvelleront profondément l’imaginaire urbain de la capitale catalane.

 

Entrée libre sur inscription préalable avant le 17 mars 2019 pour les personnes extérieures à Sorbonne Université:

secretariat.etudes-catalanes@listes.paris-sorbonne.fr

 

 

__________________________________________________________________________________________

JEUDI 21 MARS

Jeudi matin – 9h (Salle J636 – Sorbonne Université)

Président de séance : Julia Tuñón (Instituto Nacional de Antropología e Historia, México)

Cultures libertaires et mouvements de libération

Llecha Llop Canela (Université de Paris 1) « Grammaires contre-culturelles de la mobilisation politique : l’engagement du Movimiento Ibérico de Liberaciónau-delà de l’antifranquisme »

Barja Benito (doctorant CRIMIC) « Barcelona y la Internacional Situacionista en el laberinto de los 70: el marco libertario y la temática de la cotidianidad »

Pause

Bergès Karine (Université de Cergy-Pontoise) « Del antifranquismo al feminismo. Reflexiones sobre la consolidación de una contracultura feminista en la Barcelona de los setenta. »

Chamouleau Brice (Paris 8) « De la contracultura a la cultura libertaria en las formas de vida: una historia constituyencial de la Barcelona gay de los setenta ».

 

Jeudi après-midi – 14h (Salle J636 – Sorbonne Université)

Président de séance : Isabel Valverde (Universitat Pompeu Fabra, Barcelona)

Contreculture et migrations

Mesquida Biel (écrivain catalan) « Anys decisius a la barcelona dels setanta »

Romero Pedro G. (journaliste, commissaire d’exposition) « Potencias del viaje, la migración y el exilio »

Pause

Spectacles en liberté

Martí Font José María(journaliste, écrivain)« Hacíamos como si Franco ya hubiera muerto »

Coca Jordi (écrivain barcelonais)« Christa Leem, puresa, transgressió i llibertat »

 

VENDREDI 22 MARS

Vendredi matin – 9h (Salle des Actes – Sorbonne Université)

Président de séance : Laurence Breysse-Chanet (Sorbonne Université)

Littérature

Güell Mònica (CRIMIC -Sorbonne Université)« Maria-Mercè Marçal, une voix nouvelle et singulière dans poésie catalane des années 70 »

Massip Estrella (Aix-Marseille Université) « Poesia i contracultura a la Barcelona dels setanta »

Pause

Merlo Philippe (Université de Lyon 2) « Terenci MOIX: entre icono y mito del antifranquismo y la contracultura de los años 70 en Barcelona »

Audí Marc (Université de Bordeaux Montaigne)« Els anys setanta de Joan Brossa »

 

Vendredi après-midi – 14h (Salle J636 – Sorbonne Université)

Président de séance : Corinne Cristini(Sorbonne Université)

Musique

Trenc Eliseo (Université de Reims) « La música progressiva dels anys 1970 a Barcelona »

Kerfa Sonia (Université de Grenoble 3) « Vibraciones que no paran. Carlos Santos, dissidentia tremens »

Pause

Photographie

Conesa Héloïse (Bibliothèque de France)« Le groupe Alabern et la revendication d’un art photographique. »

Terrasa Jacques (CRIMIC – Sorbonne Université)« Joan Fontcuberta dans les loges de El Molino: les années contradictoires (1975-1976) »

Fontcuberta Joan(photographe, essayiste, historien de la photographie) « De la contracultura a la contravisió »

 

SAMEDI 23 MARS

Samedi matin – 9h (Maison de la Recherche salle D323 – Sorbonne Université)

Président de séance : Marie  Franco(Université Sorbonne Nouvelle)

Presse et liberté

Ribas Pepe (journaliste, écrivain) « Contracultura libertaria en la Barcelona del los 70 »

Lopata Marine (CREC – Sorbonne Nouvelle) « La contre-culture dans la bande dessinée espagnole des années soixante-dix : son expression dans le journal satirique El Papus »

Pause

Cinemas alternatifs

Quintana Àngel (Universitat de Girona) « Hacia un frustrado cine alternativo »

Ramos Sergi (CRIMIC – Sorbonne Université) « Barcelone dans le cinéma indépendant de la fin des années 1970 »

 

Samedi après-midi – 14h (Maison de la Recherche salle D323 – Sorbonne Université)

Président de séance : Julie Amiot (Université de Cergy-Pontoise)

Cinémas alternatifs (suite)

Blázquez Elena (Centre Allemand d’Histoire de l’Art – DFK Paris) « El documental O todos o ninguno(1976) del Colectivo de Cine de Clase como testimonio cinematográfico de las reivindicaciones obreras en el cinturón industrial de Barcelona durante los años setenta ».

Isely Laura (doctorante CRIMIC) « Retrospectivas libertarias en Barcelona era una fiesta. Undergraund ».

Berthier Nancy (CRIMIC – Sorbonne Université)« La mort de Franco sur les écrans barcelonais, sous le signe du carnaval »

 

 

 

Comité scientifique : Denise Boyer (Sorbonne Université), Zoraida Carandell (Université Paris-Nanterre), Enric Gallén (Universitat Pompeu Fabra), Román Gubern (Universitat de Barcelona), Stéphane Michonneau (Université de Lille-III), Isabel Valverde (Universitat Pompeu Fabra)

Organisation : Mònica Güell (CRIMIC Études Catalanes – Sorbonne-Université) – Nancy Berthier & Jacques Terrasa (CRIMIC Arts Visuels – Sorbonne-Université)

Contacts : Monique.Guell@sorbonne-universite.fr, nancy.berthier@sorbonne-universite.fr, jacques.terrasa@sorbonne-universite.fr

 

 

 

 

 

Barcelona 70’s Antifranquisme & contreculture

Chargement de la carte…