Contraintes par corps – II

Dorita Nouhaud (Université de Bourgogne) Sous le titre de “Contraintes par corps ou les larmes d’Eros” j’ai présenté deux communications, la première le 28 octobre 2006 intitulée “Le corps mutilé”, portant sur Farabeuf de S. Elizondo, “El niño proletario” de O. Lamborghini. Le 16 juin j’ai complété cette première partie avec 62 modelo para armar...

De Miedos transitorios à El tono menor del deseo : écriture et contraintes dans l’oeuvre de Pía Barros

Catherine Pélage (Université d’Orléans) Lire l’article dans les Cahiers du SAL

Discours et folie : s’ affranchir des contraintes de la réalité dans ‘El fluir de la vida’ de R. Piglia

Magali Sequera (Doctorante de l’Université de Paris IV) Le conte « El fluir de la vida » est, à mon sens, un parfait exemple de la poétique de Ricardo Piglia. Nous y retrouvons la réflexion sur la narration, comment conter. Nous y retrouvons aussi la question du vrai/faux et celle des fines frontières qui séparent fiction et...

El cuerpo torturado en la obra de la poeta argentino-candiense Nela Rio

Elena Palmeiro (Fundação Universidade Federal do Rio Grande, Brésil)

La ficción paranoica de/en Ricardo Piglia : encrucijada narrativa

Ana Gallego Cuiñas (Doctora de la Universidad de Granada) Lire l’article dans les Cahiers du SAL

La novela de mi vida de Leonardo Padura, une variation sur la trahison et la censure

Clémentine Lucien (Université de Paris IV) Dans le roman La novela de mi vida publié en 2003, l’écrivain cubain Leonardo Padura travaille un motif qu’il avait déjà développé dans sa tétralogie policière Las cuatro estaciones, celui de la censure. Le texte se présente formellement comme une variation, au sens musical du terme, sur les motifs...

Naciones Culturales /vs/ Naciones imaginadas en la poesía del Afrocaribe hispanófona

Graciela Maglia (Universidad Javeriana, Colombia) Lire l’article dans les Cahiers du SAL

Programme

Samedi 16 juin 2007 – 9h – 18h

Université de Paris IV Sorbonne, 17 rue de la Sorbonne

Salle D 040 (galerie Richelieu, escalier F, 2e étage)

Saer, une écriture de la contrainte

Pénélope Laurent (Doctorante de l’Université de Paris IV) Ma communication parlait des diverses contraintes qui influencent l’écriture de Saer dans l’ensemble de son oeuvre. J’ai essayé de montrer que la contrainte est perçue dès qu’est prononcé un discours positif, et que Saer, pour s’y opposer, produit un discours négatif, proposant comme unique certitude l’incertitude du...

Una ventana al infinito : le discours libérateur dans Casa de campo de José Donoso

Catalina Quesada (Doctora de la Universidad de Sevilla) La critique dans sa majorité a lu Casa de campo (Barcelona, Seix Barral, 1978) en se focalisant sur ses aspects politiques, l’ayant en effet considéré comme une attaque plus ou moins explicite du régime autoritaire que le Chili soutenait depuis cinq ans ; ou même comme un authentique...
© 2015-2022 CRIMIC | Mentions légales | Propulsé par Suite
imgimg

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?